GENRES CINÉMATOGRAPHIQUES

Retour Menu

 

LE FILM D'AVENTURE

 

 

 

        Genre dépourvu de frontières clairement définies, le film d'aventures se caractérise par le soin apporté au décor ainsi qu'à la mise en avant d'un héros, et englobe donc le western et la science-fiction, leur séparation en genre bien distincts n'étant justifiée que par leur importance historique, quantitative et qualitative. Cependant, l'absence de cadre fixe n'amoindrit pas l'originalité du film d'aventure qui joue justement sur ce flou théorique et artistique, créant sa singularité par son foisonnement maîtrisé, ses invraisemblances voulues et sa part d'excentricité.

 

 

 

   

 

 

        Composantes Essentielles Du Genre

        

 

        Que ce soit grâce à des décors naturels ou reconstitués, ou bien par l'emploi d'un saut chronologique, le dépaysement est un élément fondamental du film d'aventure qui cherche avant tout à sortir le spectateur de son quotidien ordinaire. Le paysage lui-même, du fait qu'il recèle des secrets, joue son propre rôle et tient une place clé dans le déroulement de l'intrigue. Afin d'exploiter toutes les ressources d'un lieu donné, les réalisateurs choisissent régulièrement les thèmes du voyage, de la fuite ou de la découverte, ce qui crée des récits volontairement simples, enrichis par un travail, parfois relativement complexe, sur la construction et l'agencement de la mise en scène.

 

       La seconde caractéristique du film d'aventure est la présence indispensable d'un héros, réel ou non, mais dont la position hors du commun est susceptible de faire de lui un mythe, comme un chevalier pauvre et preux, un explorateur intrépide ou un savant philanthrope. Très souvent inconnu, ce qui renforce son universalité, il ne s'encombre généralement pas de contradictions psychologiques, son seul but étant l'instauration de la justice et du droit pour tous ceux qu'il défend. L'agilité, le charme et la prestance sont autant d'éléments qui caractérisent le héros du film d'aventure traditionnel, héros qui par ailleurs tombe parfois dans la niaiserie et la suffisance, rachetées par moment grâce à un zeste d'autodérision.

 

        Enfin, le film d'aventure fait souvent appel à un acteur célèbre pour incarner son héros. Ainsi, Douglas Fairbanks triomphe avec Le Signe de Zorro, réalisé par Fred Niblo en 1920, et enchaîne jusqu'en 1930 des œuvres du même genre. Errol Flynn fait de même entre 1935 et 1950, et jouera notamment dans Les Aventures de Robin des Bois, tourné en 1938 par Michael Curtiz. Sean Connery, lui, crée le personnage de James Bond, mais incarne aussi bien l'aventurier vaincu, comme il le montre dans L'Homme Qui Voulait Être Roi, signé par John Huston en 1975. Quand à Harrison Ford, il devient une des figures emblématiques du genre, dès la sortie du film de Steven Spielberg intitulé Les Aventuriers de L'Arche Perdue.

 

 

 

 

 

Les Aventures de Robin des Bois

Les Aventures de Robin des Bois, de Michael Curtiz (1938)

Résumé

Parti pour les croisades, le roi Richard Coeur-de-Lion est fait prisonnier par Leopold d'Autriche qui demande une rançon. Plutôt que de payer, le Prince Jean, frère du roi, s'installe sur le trône d'Angleterre. Robin de Locksley, archer de grande valeur, refuse de reconnaître l'usurpateur et organise dans la forêt la résistance pour sauver son roi.

 

 

 

Les Aventuriers de l'Arche Perdue

Les Aventuriers de l'Arche Perdue, de Steven Spielberg (1981)

Résumé

En 1936, ayant découvert que les Nazis espèrent retrouver l'Arche d'Alliance qui contient les tables brisées des Dix Commandements afin d'utiliser ses pouvoirs comme arme, les services secrets américains contactent l'archéologue Indiana Jones, lui demandant de retrouver l'Arche avant les Allemands.

 

 

Accueil

Le Film d'Aventure - Suite : 

Le Road Movie >>

 

2002-2007 - Tous droits réservés